Aller au contenu
  • billet
    1
  • commentaire
    0
  • vues
    890

À propos de ce blog

Pérégrinations et autres aventures..

Billets dans ce blog

 

Sexy Call..

Bonjour à tous. En fouillant dans une de mes boites mails, j'ai trouvé un de mes premiers récits que j'avais envoyé par mail à un vieux membre.. Je crois que la première fois, je l'avais posté suite au récit d'un autre. Alors, je me permet de le reposter ici avec un nouveau titre ('aguicheur ) .. Pour le contexte, ça date de 2007 et retrace une aventure de 2002.. Bonjour à tous! Je continue à me lâcher ici. Je vais vous faire part de ma première masturbation téléphonique. J'avais environ 17 ans à cette époque, et je me trouvais que je me masturbait trop, au risque d'oublier de taquiner ces demoiselles pour arriver à de meilleurs fins. Alors, j'ai donc décidé de ne pas me caresser pendant 40 jours (je précise, tout cela bien avant le film du même genre). Les jours passent et l'envie monte, quelques un de mes amis qui me connaissent bien essayent de me soutenir, ou de me faire défaillir par pur plaisir..Comme ma voisine et amie, Kat, avec qui j'ai explorer et développer ma sexualité quelques années auparavant.. Un samedi matin, je n'en pouvais plus de me retenir, plus d'éviter d'y penser, ce qui me donnait encore plus envie. Alors, j'ai décidé d'appeler Kat, juste pour en parler évacuer ma frustration, mais ne pas céder. ..." Allo??».." oui qu'est ce que tu veux??.."Qu’est ce que tu fais là ? tu veux pas monter me tenir compagnie?? Sinon, je vais craquer."... ah ah aha.. Débrouille toi, c'est ton problème et ton idée stupide d'abord!.."Allez, soit sympa, je te demande juste de me tenir compagnie un moment, Kat!!"..Non je suis dans mon lit, là, je suis bien là, hum.. je crois que je vais me caresser.. Je raccroche, instinctivement, sans trop savoir pourquoi. Trop déboussolé, je crois. Je décide de la rappeler, pour m'excuser. ..Hum, oui, qu'est ce que tu veux encore?? "Viens s'il te plait!" ..Pourquoi??" Viens, Monte!" Un bref, instant de silence, puis la voila qui répond :" Non, je suis bien dans mon lit tout seul, les cuisses écartées, je vais me caresser moi." Arrête tes conneries et monte, lui répondis-je. Sa respiration, commence à changer, n'est pas comme à l'habitude. Je suis de plus en plus troublé. "S'il te plait, s'il te plait, monte. j'ai besoin de toi!" un bref silence, puis elle me répond. Quoi?? Tu veux que je monte?? Non, je te connais. Tu va me plaquer contre le mur, commencé à me peloter, prendre ta voix de cochon et me forcer à te sucer! "Comme si tu n'aimais pas ça!" Oui, c'est vrai, j'aime ça, j'aime prendre ta bite dans ma bouche. Mais je suis mieux dans mon lit là, je me caresse, j'ai la chatte qui commence à mouillée. C'était le première que j'entendais ces mots sortir de sa bouche, de mon amie que je connaissais si bien. J'étais choqué et excité, car ma bite, qui me était souvent dur ces dernières semaines, commençait à me faire mal. " Monte s'il te plait, j'en peux plus, arrête, j'ai la bite toute dure." Mais vas-y arrête, caresse toi, me répond t'elle. Allez, hum, penser à ta bite tout dure ça m'excite, c'est pour toi que je le fais! Hum ma chatte est trempée! "Viens s'il te plait, viens me sucer!" A ces mots, je me rends compte que je caressais mes couilles machinalement mais avec tellement d'envie.. J’ose caresser ma queue. "Elle me fait mal, tellement j'ai envie.. Kat, s'il te plait, monte soulage moi" Hum, oui, je te reconnais là mon cochon. Vas y, caresse toi pour moi, ma chatte adore ça, hum je me mets un doigt là, ça glisse bien. hum Branle toi pour moi! Allez! Là, je n'en peux plus, ma main est comme électrisée par ma bite, elle était si dure et chaude dans ma main. Hum, oui je me caresse, là, lui dis-je, me l'avouant enfin à moi même. "Hum, Kat, ma bite est dure, je veux ta bouche de cochonne, je sais que tu aime ma bite, depuis la première fois ou tu a sucé, monte!" hum oui, j'aime ta bite dresse la pour moi. Hum ma chatte a envie, je me met deux doigts et écarte mes lèvres, les cuisses grandes ouvertes pour ta bite. De l'entendre, j'en ai le bout qui suinte de liquide. Je suis toujours excité et troublé par cette situation. Tu te branles comment là, t'es où?? A cette question, je me rends comptes que je suis dans le salon, mon short aux chevilles, debout, face à ma baie vitrée, et mon regard dans le reflet en dit long sur mon trouble. Je lui décris tout. Hum c'est bon comme ça, franchement, je viendrais bien te sucer, mais je ne peux pas, ma chatte est en feu là, à cause de toi petit coquin. " Ma bite te réclame, Kat. Viens, Viens me sucer, je te baiserai bien même." Non, je ne veux pas que tu oublies ton défi pour moi. Par contre, si tu te branles là, ce n’est pas pareil. C'est pas toi, c'est ma main, ma bouche, ma chate humide, ce n'est pas toi. Je ne sais pas si c'est la première fois qu'elle faisait ça, mais elle savait y faire. Je lui ai demandé. Non c'est la première fois, c'est que pour toi, pour ta bite, me répondit-elle. Allez, s'il te plait. Lâche tout, jouis pour moi."HAn, oui, je me branle pour toi, bien vite, c'est bon. Je sens que ça vient, je pense à ta bouche et ma bite sur tes lèvres." Oui, vas y, lâche toi, jouis, branle toi vite et fort, jouis mets en partout, je veux que tu m'en mette partout! A ces mots, ma bite qui n'en pouvait plus à tout lâcher, plusieurs jets puissants, épais, que je lâchais par saccade qui à chaque fois me procurait des frissons. " J'ai tout lâché, j'en est plein partout, sur les mains, la bite, le ventre. Viens me nettoyer! Je vais te faire l'amour, bien te baiser derrière ça." Hum oui, une autre fois peut être me dit-elle... Puis elle a raccroché. Me laissant avec tout plein du foutre accumulé en plus de trois semaines sur mon corps. Un peu avec un air con, soulagé, mais troublé ne sachant si cette conversation téléphonique avait vraiment eu lieu.. C'était la première fois que j'avais une expérience de ce genre..et avec une voisine, une amie une fille que je côtoyais tous les jours au lycée. Ce fut un tremblement de terre, une révélation, l' ouverture d'un monde à la fois imaginaire et même temps si présent.. Ce fut la première fois, mais pas la dernière avec elle.. Ce fut, je le crois maintenant, un acte fondateur de ma sexualité. Un acte surprenant pour certain, mais banale pour certain de ma génération, qui ouvrit la porte cam sexy, rencontre internet virtuelles et réels sans lendemain et autres sextos.. Plus que ça, cela m'a permis d'accepter encore plus le cochon qui est en moi, mais aussi de savoir qu'une tel excitation ne s'obtenait pas avec n'importe qui..Avec certaine j'ai été courtois, tendre et coquin, avec d'autre plus cochon, joueur, sincère et désintéressé. Ce sont deux facettes de ma personnalité. Deux des facettes du Pica! ;-)

picarinho2

picarinho2

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.