Saint Valentin

110 messages dans ce sujet

Posté(e)

Mouai......je sais pas trop.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e)

Cette fin "cracra" je l'adore et lui qui te défonce et la table qui fout le camp.... ouiiiii ! Merci Soph2, tu régales comme d'habitude !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e)

Après cet épisode et une douche rapide j'ai préparé le repas. c'était agréable cette complicité, il s'est à plusieurs reprises glissé dans mon dos pour m'embrasser le cou, me caresser, glisser ses mains sous ma nuisette, sur ma peau nue alors que moi je m’affairais à la cuisine.

On a ensuite mangé "normalement", comme un couple, à discuter de ce qu'on allait faire dans les jours à venir, de ses projets, des miens, de notre relation, comment elle va évoluer.. pour le moment elle nous convient ainsi, nous couchons ensemble dès que mon copain a le dos tourné. Moment très agréable.

Puis la soirée, rien de très original, soirée télé à regarder un feuilleton (une série policière). On était tous les deux sur le canapé, moi blottie dans ses bras, lui me caressant tendrement, effleurant parfois mon intimité, assez pour m'échauffer les sens, pas assez pour m'emporter vers la jouissance.

Ce fut enfin l'heure d'aller se coucher. Il n'avait pas pris de quoi dormir c'est donc nu qu'il s'est glissé dans le lit, à la place de mon copain. Une fois la lumière éteinte, j'ai retiré ma nuisette et me suis glissée à mon tour sous la couette.

Son corps était chaud contre le mien, je me suis blottie contre lui, son bras entourant mon épaule alors que je posais ma tête contre son torse. Je l'ai alors caressé, comme si je découvrais son corps, sa joue, son torse, son ventre, ses cuisses. Jusqu'à ce que je sente un début de raideur que j'ai saisie doucement, caressant sa verge qui s'est mise à gonfler.

J'avais envie de lui faire plaisir, de lui montrer que moi aussi je pouvais le faire chavirer. C'est pourquoi j'ai plongé sous la couette pour venir embrasser son membre; De petits baisers au bout, quelques petits coups de langue furtifs. Ma main était toujours présente sur son engin, le caressant pour le maintenir bien rigide. Je l'ai entendu gémir de plaisir quand enfin ma bouche s'en est saisi, quand mes lèvres ont recouvert sa queue pulsant de désir. Et je l'ai aspiré, avec envie, salivant sur son membre, ma langue le plaquant contre mon palet alors que j'entamais des mouvements de tête pour le faire entrer et sortir de ma bouche.

Ma main s'activait un peu plus vite, un peu plus fort, son corps s'est mis à répondre à chacune de mes sollicitations, à frétiller chaque fois que le bout de son gland frottait contre l'intérieure de ma joue, sa respiration s'est alors accélérée, mes mouvements aussi et...... j'ai arrêté. Juste avant de passer l'instant fatidique, l'instant de non retour j'ai retiré mes lèvres, retiré ma main, laissant son sexe tout tendu. J'entendais sa respiration encore toute haletante, ses gémissements de frustration. encore quelques instants, juste assez pour laisser retomber la pression, mais pas trop pour qu'il garde sa vigueur...
C'est alors que j'ai basculé au dessus de lui, un genou de chaque coté de son corps et je l'ai guidé à l'intérieur de moi, au fond de mon vagin si humide qu'il y est entré en un coup, sans forcer. Et je l'ai chevauché, d'abord doucement, basculant mon bassin pour le faire frotter en moi, juste un peu. Puis plus fort, le faisant entrer et sortir légèrement. Puis plus fort encore à m'en faire gémir, à m'en faire crier, enfin j'ai pu exprimer tout mon désir, tout mon plaisir sans craindre un retour de mon copain. Lui aussi a pu lâcher son coté bestial, nous étions libérés. C'est ainsi que nous nous sommes accouplé ce soir là, sans retenue, toujours plus vite, toujours plus fort, à en faire trembler les murs de nos gémissements, de non cris presque.

Et j'ai joui, j'ai crié comme rarement je ne l'avais fait, ce jour j'étais sienne, pleinement et il m'a rejoint dans l'extase, crachant sa semence au fond de moi, geignant virilement quand son sperme a giclé pour me remplir. Ce soir nous n'étions qu'un, ce soir nos sucs se sont mélangés avec volupté.

Nous nous sommes endormis ainsi, moi sur lui, lui en moi. Pour un long sommeil plein de délice.

 

7 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e)

Vraiment très bien raconter bravo:good:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e)

Super suite !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e)

Et le réveil ça a donner quoi:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e)

Une jolie phase plus soft mais tout aussi excitante !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e)

Soph2, tu te rends bien compte que tu vas te faire griller , dans l'hypothèse ou tout ceci soit vrai ?

En tous cas belle plume !

 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e)

tu es inspiratrice, tu nous fais rever . j aime savoir le lendemain, si c'est moi je sors avec lui pour une balade

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

Tu n'aurais pas une nouvelle histoire a nous raconter avec ton amant en ce début d'année 2017 ? :-)

Modifié (le) par tenebris
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant


Facebook Twitter